mercredi 10 août 2011

Blog en vacances






Tout finit par arriver à qui sait attendre... Chani va quitter Sietch Tabr pour quelques jours, et partir en vacances sur Caladan.

Dans la vraie vie, Caladan c'est la Bretagne, mais bon, c'est un peu pareil niveau précipitations. (Enfin je plaisante comme ça, mais ça risque de ne pas m'amuser longtemps si je passe toutes mes vacances en bottes et ciré !)

Pour parer à l'éventualité d'un temps maussade, Chani part avec un peu de lecture, et à la rentrée elle pourra vous faire partager ses découvertes. 

Alors, dans sa valise, on va trouver un peu de tout, et surtout des premiers tomes de séries qu'elle n'a pas encore eu le temps de commencer, comme :

  • Femmes de l'Autremonde
  • Queen Betsy
  • Minuit
  • Cassandra Palmer
  • Les vampires de Chicago
  • Zombie thérapie
  • Kate Daniels
  • Les bannis et les proscrits 

Et puis aussi un peu de SF : 

  • Flashforward
  • Snow Crash
  • Stalker
  • Dune (20ème relecture au moins) 

Cela dit, cette liste est susceptible d'être modifiée en cours de route, Chani étant quelque peu versatile dans ses lectures, choisies au gré de ses envies...

Il me reste à souhaiter bon courage aux uns, bonnes vacances aux autres, et à la rentrée !


Encore merci à Rory qui m'a mis en forme l'image ci-dessus, sinon je serais encore en train de galérer dessus dans mon coin...

mardi 9 août 2011

Les menteuses T2 - Secrets, Sara Shepard


Résumé :

Salut les filles... c'est encore moi ! Vous avez vraiment cru que vous seriez débarrassées de moi aussi facilement ? Eh bien détrompez-vous, enterrement ou pas, je n'en ai pas encore fini avec vous. Je commence même à prendre goût à ce petit jeu... Il faut dire que vous me facilitez la vie. Dis donc Spencer, c'est pas joli-joli de piquer le petit ami de ta sœur ! Pas plus que de sortir avec son prof d'anglais, hein Aria ? Remarque, y'a pire quand on est une fille de bonne famille comme Emily : par exemple faire les yeux doux à sa jolie voisine. Et toi, pauvre Hanna, tu crois que tu peux cacher ta fixette sur ton passé de boulimique ? Et puis surtout, il y a toujours la grande Affaire, la seule, l'unique, j'ai nommé l'Affaire Jenna... Oh, vous devenez toutes blanches ! Sans blagues... Vous ne pensiez pas quand même que j'allais oublier ? Ce serait mal me connaître...


Avis :

[ Attention, cet avis contient des spoilers sur le premier tome !! ]

Les quatre filles se retrouvent à l’enterrement d’Ali dont le corps a été retrouvé enseveli dans le jardin de son ancienne maison. Ali, c’était mon suspect n°1, vous comprendrez que j’ai bien fait de ne pas opter pour une carrière dans la police ou la gendarmerie, parce que force est de constater que je ne suis pas très douée…
Bref, Ali est maintenant lavée de tout soupçon, mais si ce n’est pas elle, qui est « A » qui continue à les harceler ?

Cet opus reprend les ingrédients du premier, et est tout aussi réussi. On apprend certaines choses qui donnent un nouvel éclairage aux faits passés et présents, on creuse un peu les secrets des jeunes filles, et bien sur d’autres interrogations surgissent.
Sara Shepard brouille les pistes, nous oriente sur un nouveau « A » potentiel. Mais cette fois, je ne me laisse pas faire, et en y réfléchissant bien, ça y est, je crois savoir qui est « A ». Et contrairement à la dernière fois, mon suspect n’est pas retrouvé mort à la fin du livre, je m’améliore.
Vivement le tome 3 que je sache si j’ai raison !

lundi 8 août 2011

Sorceleur T1 - Le dernier voeu, Andrzej Sapkowski


Résumé :

Geralt de Riv est un personnage étrange, une bizarrerie de la nature, un mutant qui, grâce à la magie et à un long entraînement, mais aussi grâce à un mystérieux élixir, est devenu un meurtrier parfait. Ses cheveux blancs, ses yeux nyctalopes et son manteau noir effrayent et fascinent. Il parcourt des contrées pittoresques en gagnant sa vie comme chasseur de monstres. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur. Car Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un Sorceleur. Il est unique. Au cours de ses aventures, il rencontrera une autoritaire mais généreuse prêtresse, un troubadour paillard au grand cœur, et une magicienne capricieuse aux charmes vénéneux. Amis d’un jour, amours d’une nuit. Mais au bout de sa quête, peut-être pourra-t-il prononcer son dernier vœu : retrouver son humanité perdue...


Avis :

J’étais très enthousiaste à l’idée de lire ce livre, et ce pour plusieurs raisons, qui ne sont ni mon addiction au jeu vidéo The Witcher (sortie d’Animal crossing et Wii bowling j’y connais rien en jeux vidéos !), ni la couverture du bouquin qui séduit sûrement les fans du jeu, mais rebute sans doute les lectrices douces et fragiles comme moi. Non, ce qui me plaisait c’était en premier lieu de refaire une plongée dans de la fantasy pour adultes, j’avoue que ça fait du bien de revenir aux sources. Et puis aussi parce que l’auteur est polonais, et que c’est suffisamment rare pour être souligné.

C’est donc avec un à priori plutôt positif que je découvre Geralt de Riv, sorte de surhomme génétiquement modifié, entraîné à tuer, sorceleur de son état. Je m’attendais à un roman, mais c’est en fait un recueil de six nouvelles, ce qui m’a à la fois un peu dérangée car la nouvelle n’est pas mon format préféré, mais pas tant que ça car les enchaînements sont fluides et l’ensemble cohérent.
Nous allons donc suivre Geralt au fil de ses missions de sorceleur. Je vous entends déjà, « c’est quoi un sorceleur ? » Alors, et ce n’est là que mon interprétation toute personnelle, un sorceleur c’est un monstre payé pour tuer d’autres monstres par des personnes qui se pensent humaines et sont parfois les plus monstrueuses du lot. Parce qu’au-delà des histoires et des rencontres de Geralt, c’est l’idée que l’on voit poindre en filigrane. Le sorceleur n’est pas la brute stupide et sanguinaire que l’on peut penser, et le seigneur n’est pas le plus raffiné ni cultivé, la peur des monstres et le rejet de tout malheur sur eux ne servent-ils pas à cacher leurs propres défaillances ?

Et c’est en ça que j’ai beaucoup aimé ce livre, sans compter le fait que l’ensemble est plutôt divertissant, les personnages sont hauts en couleur, le duo Geralt/Jaskier apporte un touche de fraîcheur salvatrice dans cet univers sombre. En revanche, je n’affectionne pas particulièrement le style que je trouve parfois très basique, est-ce du fait de l’auteur ou du traducteur je n’aurais pas la réponse ne maîtrisant pas la langue de l’auteur.
Mais ce petit défaut n’empêche pas de passer un excellent moment avec le premier tome de Sorceleur qui devrait ravir les fans de fantasy comme moi.

vendredi 5 août 2011

Le choix d'une vie, Astrid Lafleur

Résumé :

Deux vies... Deux êtres à part... D'un côté, Kyara... humaine, brillante étudiante, bien entourée par sa famille et ses amis: Gwen et Marco, sa vie n'est que bonheur jusqu'au jour où d'étranges événements apparaîtront dans son quotidien et, autres des visions... De l'autre, Kay... mi sorcière mi vampire, elle combat les êtres de son espèce qui agissent contre les mortels, accompagnée de Gaïa, sa meilleure amie.



Avis :

Le choix d’une vie, premier roman d’Astrid Lafleur, retrace le destin de deux jeunes femmes, l’une humaine, l’autre mi-vampire, mi-sorcière. Nous allons les suivre, l’une dans sa vie somme toute ordinaire, l’autre dans son combat contre les représentants de sa race, et nous allons découvrir en quoi elles sont liées. 

Malgré un thème que j’affectionne, passé la scène d’ouverture que j’ai beaucoup aimé et qui semblait prometteuse, je ne me suis pas retrouvée dans ce roman. D’abord, trop de descriptions en général, et trop de descriptions inutiles. Par exemple, connaître le modèle et la couleur de chaque voiture n’apporte pas de valeur ajoutée à l’histoire mais alourdit le rythme. De la même manière, les dialogues ne sont pas maîtrisés, et tombent souvent à plat, alourdissant encore davantage l’ensemble au lieu de le dynamiser.
Quant à l’histoire à proprement parler, je n’ai hélas pas accroché, je ne saurais dire si c’est le récit même qui ne m’a pas plu, ou si le manque de dynamisme du texte a terni le propos.

Le choix d’une vie et moi ne nous sommes pas trouvés, j’espère relire Astrid dans un autre roman qui saura me charmer.

jeudi 4 août 2011

Instinct, Vincent Villeminot

Résumé :

Tim ne garde qu'un souvenir troublant de l'accident. Quand il a repris conscience, il était une bête féroce, avide de chasse et de sang. A-t-il rêvé ? Ce n'est pas l'avis du professeur McIntyre, psychiatre singulier, qui l'emmène dans son institut de recherche où vivent d'autres initiés, tous sujets à des métamorphoses animales. C'est là que Tim rencontre Shariff et surtout Flora, une jeune fille séduisante et insaisissable...


Avis :

Qu’il m’est compliqué de dire ce que j’ai pensé de ce livre… C’est pas bon signe si je commence ma chronique comme ça vous direz-vous… Pas faux, Instinct propose du bon, mais aussi du mauvais.
Du bon parce que le thème abordé, les causes du métamorphisme, est intéressant et plutôt original, du mauvais parce qu’hélas l’ensemble est assez froid, et que les quelques tentatives d’humour ne sont pas une réussite, notamment un jeu de mots qui nous renvoie à l’époque Jean Roucas, c’est dire …

Néanmoins j’ai beaucoup aimé la première partie de l’histoire, la découverte de Tim, l’enquête, puis son arrivée dans l’établissement. Par contre, la deuxième m’a laissée de marbre, entre la caractérielle et mystérieuse Flora et le lourd mais finalement sympathique Shariff, Tim semble totalement inexistant et ne présente plus grand intéret et j’ai subi la fin du livre plus que je ne l’ai lue.

En donnant davantage de proximité à ses héros et en équilibrant mieux la dernière partie, Vincent Villeminot aurait donné davantage de peps à son ouvrage et aurait capté son lecteur de bout en bout. Dommage …

mercredi 3 août 2011

Les menteuses T1 - Confidences, Sara Shepard


Résumé :

Salut les filles... Surprise ! Vous savez qui vous parle ? Non, vraiment pas ? Il faut dire que depuis l'Affaire Jenna, les pertes de mémoire vous arrangent bien... Mais moi je n'ai rien oublié et vous n'avez pas fini d'avoir de mes nouvelles. D'ailleurs, j'espère que vous appréciez mes petits mails et textos amicaux qui vous rappellent que je suis là, tout près de vous... Car vous avez été de très très vilaines filles, Aria, Spencer, Emily et Hanna. Vous qui étiez avec Alison comme les cinq doigts de la main, sa disparition ne semble pas vraiment vous avoir affectées... Peut-être parce que vous lui aviez fait des confidences... compromettantes, hein ? C'est plutôt bien tombé pas vrai ? Mais maintenant c'est fini, vous allez payer... Je crois voir que vous perdez votre sourire les miss Perfection ! Il fallait y songer avant, les filles, c'est pas beau de mentir ! Une nouvelle série pour les fans de Gossip Girl ! Un mélange de Desperate Housewives et de Souviens-toi l'été dernier : le frisson assuré dans une ambiance très girly...


Avis :

Cinq ados de treize ans règnent sur leur collège. Belles, riches, intelligentes et populaires, que demander de mieux ? Sauf que sous ce vernis, chacune a une faille, un secret et elles vont naturellement le confier à Alison, leader de leur groupe. Mais un soir la jeune fille disparaît sans laisser de trace. Les quatre autres vont s’éloigner, chacune va reprendre le cours de sa vie et tenter d’oublier Ali.
Trois ans plus tard, un mystérieux « A » leur envoie des sms menaçant de révéler leurs petits secrets. « A » semble être au courant de leur passé, mais aussi de ce qu’elles font à chaque instant. Et si Alison était revenue ? Et si ce n’est pas elle, qui est « A » ? Qui veut les tourmenter ainsi ?

Je n’étais pas très partante pour commencer cette série, échaudée par Gossip Girl qui m’avait vraiment gonflée (appelons un chat un chat !), mais à force de ne lire que des critiques positives, la curiosité a été plus forte, et la bibliothèque l’ayant, je ne prenais pas trop de risques à tenter l’aventure.

Et là, dès les premières pages, j’adhère. Les personnages auraient largement de quoi m’agacer, mais Sara Shepard leur a donné de la profondeur et des failles, les rendant attachantes chacune à leur manière. Tour à tour on suit leur quotidien qui va se voir bouleverser par l’irruption de « A » dans leurs petites vies presque parfaites, si bien qu’elles vont finir par se rapprocher.

Suspens, rebondissements, l’auteur nous mène par le bout du nez, proposant plusieurs coupables, tous plus crédibles les uns que les autres. On échafaude des théories sur l’identité de « A », si bien qu’au trois quarts du livre, j’aurais mis ma main à couper que je savais qui il/elle était. Sauf qu’à la fin, je suis soulagée de ne pas avoir fait ce pari stupide, car je me suis plantée dans les grandes largeurs !
Alors forcément, j’ai hâte de foncer sur le deuxième tome pour en savoir plus…

mardi 2 août 2011

Forgotten, Cat Patrick

Résumé :

Une intrigue mystérieuse plongeant le lecteur au cœur de la vie d’une adolescente qui va tout faire pour comprendre comment sa vie a basculé.
Chaque nuit, la mémoire de Lili Lane s'efface. À son réveil, tout ce qu'il reste est un petit mot, écrit de sa main, lui relatant les événements de sa journée précédente. La vie de cette jeune fille de 16 ans est rythmée grâce à ces petits papiers, par le lycée et par son petit ami dont elle oublie chaque jour le nom. Lili Lane est hantée par des cauchemars d’un passé qu’elle ne comprend pas et par des visions de l’avenir qui l’effraient. Y aurait-il un lien entre toutes ces visions ? Lorsqu'elle découvre que Luke, son petit ami, en sait plus long qu’il ne le dit et que sa meilleure amie court un danger que seul son étrange don de voyance lui permet de combattre, Lili réalise qu’il est temps pour elle d’en apprendre un peu plus sur son passé... pour ne pas mettre son propre avenir en péril. En démêlant tous les indices, flashbacks et visions toujours plus troublantes, Lili Lane verra peu à peu surgir l’image d’une tombe. Quel est donc cet être cher qui a disparu ? Parviendra-t-elle, au fil de son enquête, à découvrir l'origine de son traumatisme, à savoir qui elle est et vivre normalement ? Pour cela, il lui faudra mener l'enquête jusqu'au bout. Drame psychologique, enquête, romance et fantastique, ce roman remarquable incite les lecteurs à réfléchir sur le rôle du hasard et du destin dans leur propre vie.


Avis :

Chaque matin, à 4h33 précisément, Lili voit sa mémoire remise à zéro. Seules sa mère et sa meilleure amie sont au courant, et l’aident à se souvenir. Jour après jour la jeune fille note les évènements les plus marquants de sa journée pour en garder une trace, et se prépare des mémos à son attention sur les sujets à ne pas négliger le jour suivant. Cette particularité est fortement handicapante pour sa vie sociale et, de fait, elle vit dans un cocon très fermé, sans que cela ne la perturbe outre mesure. Jusqu’au jour où elle rencontre Luke, et tombe sous son charme. Lili est sûre de ne pas le connaître, mais ne lui porte que peu d’intérêt car il n’apparaît pas dans les visions qu’elle a eu de l’avenir. Car si la jeune fille perd ses souvenirs jour après jour, elle a en contrepartie des flashs de son avenir…

Qui est Luke, pourquoi Lili souffre-t-elle de ce mal étrange, c’est là le sujet de Forgotten. Sujet intéressant et mystérieux dont on espère découvrir les tenants et les aboutissants au fil des pages.
Le livre se découpe clairement en deux parties. Dans la première on fait connaissance avec Lili, le mode de fonctionnement qu’elle a mis en place pour pallier à l’absence de souvenirs, ses failles, la naissance de ses sentiments pour Luke… Il ne se passe pas grand-chose, le rythme est lent et on se laisse bercer par le quotidien de la jeune fille. Dans la seconde partie, soit le dernier tiers du livre, tout s’accélère, l’auteur nous bombarde d’informations sur Lili, son passé, nous livre la clé de l’énigme en très peu de pages, l’ensemble est brouillon et la fin semble bâclée.

Personnellement j’ai préféré, et de loin, la première partie, même si l’action ne prédomine pas, on se laisse facilement porter par l’histoire de cette étrange jeune fille, l’écriture est fluide et les pages se tournent avec plaisir, même s’il y a à mon sens quelques incohérences (pourquoi reconnaît-elle ses camarades de classe le matin et pas Luke ? Comment sait-elle qu’elle doit consulter ses notes puisqu’elle est censée les avoir oubliées ? Comment peut-elle suivre une scolarité normale si elle oublie chaque jour ce qu’elle a appris ?) qui m’ont gênée vu qu’elle remettent un peu en cause les principes de base de l’histoire.

Malgré tout Forgotten est un agréable moment de lecture malgré une fin qui aurait mérité un meilleur traitement.

lundi 1 août 2011

Idlewild, Nick Sagan

Résumé :

Quand il reprend conscience au milieu de ce champ de citrouilles, il ne peut plus bouger aucun de ses muscles. Pire, il a tout oublié : son nom, son passé, comment il est arrivé là. Seules certitudes :
1. On a essayé de le tuer
2. Lazare est mort
3. Il a tué Lazare

Si seulement il pouvait se rappeler qui est Lazare...
Ainsi commence pour Halloween un fascinant voyage, au cours duquel il rencontrera des smileys tueurs, un professeur sadique, les maigres bêtes de la nuit, l'âme sœur et, éventuellement, lui-même. Un voyage qui le mènera bien plus loin qu'il ne l'aurait cru possible, par-delà les frontières de la réalité....


Avis :

Dans un futur pas si lointain, un jeune homme au look pour le moins excentrique se réveille avec un énorme trou de mémoire. Qui est-il, où est-il, pourquoi tout le monde semble ne pas prendre conscience de son amnésie ? Pourquoi a-t-il tué Lazare ? Qui est Lazare ?

Au fur et à mesure que Halloween retrouve ses souvenirs, l’histoire et les personnages se mettent en place pour le lecteur par la même occasion, et les interactions entre les personnages sont dévoilées.
Il faut bien l’avouer, au début on est aussi perdu que le personnage principal, précipité au cœur d’un Wargames aussi soudain qu’incompréhensible. Les personnages semblent tous plus barrés les uns que les autres, et nul ne semble digne de confiance, à part ce pauvre Hal que l’on suit dès le départ et à qui on s’accroche. De fait, l’identification à ce personnage se fait naturellement puisque ses découvertes seront les nôtres, et plus il en apprend, mieux nous comprenons le livre !
Une fois le sentiment de confusion passé, ce n’est que du bonheur. Entre réalité virtuelle, jeux de rôles dans la RVI, et réalité, Nick Sagan brouille les pistes du début à la fin, joue avec son lecteur et le manipule comme sont manipulés les héros du livre.

Avec un petit goût de Matrix avec une pointe de Tron, Idlewild est clairement un coup de cœur. Cet univers futuriste et désolant porté par un antihéros cynique à souhait m’a séduite, et séduira à coup sûr tous ceux qui aiment être baladés au fil de la lecture à coup de retournements de situation et de faux-semblants.