jeudi 2 août 2012

Battle royale, Koushun Takami

Résumé :

Dans un pays asiatique imaginaire existe un programme gouvernemental connu sous le nom de Battle Royale. Chaque année, une classe de 3e est choisie au hasard, emmenée sur une île coupée du monde, et les collégiens doivent combattre entre eux jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un survivant... Ceci afin de servir d'exemple à la population, à la jeunesse particulièrement, et aussi de recueillir des statistiques sur le temps mis par le champion à éliminer ses camarades. Version contemporaine sur vitaminée de Sa Majesté des Mouches, de William Golding, Battle Royale a défrayé la chronique à sa publication, avant de devenir l'un des plus grands best-sellers de l'édition nippone.


Avis :

Dans un Japon imaginaire qui aurait sombré dans un régime totalitaire, une classe de 3ème est sélectionnée dans chaque département pour être le sujet d’expérimentation d’un programme gouvernemental surnommé Battle Royale. Le concept est simple, les élèves d’une même classe doivent s’entretuer, il ne peut y avoir qu’un seul vainqueur. Le tout à des fins statistiques, c’est qu’on sait vraiment s’amuser dans la République de Grande Asie ! Les officiels du gouvernement semblent y prendre un grand plaisir, et poussent le sadisme et la violence le plus loin possible, tandis que les élèves, assommés par la nouvelle dans un premier temps, réagissent de manières différentes selon leurs personnalités.
Sans fioritures, Battle Royale nous décrit les affrontements au sein de la classe de 3ème B du collège de Shiroiwa.

*Avale difficilement sa salive* Eh bien voilà, je l’ai enfin lu ce livre dont on me parle souvent depuis la sortie de la trilogie Hunger Games. Eh bien, à côté, les livres de Suzanne Collins font figure de littérature pour enfants, à classer entre Le club des cinq et Fantômette… Violent, trash, sanglant, le roman de Kounshun Takami ne fait pas dans la dentelle. Les 42 élèves (le drame des classes surchargées) en lice vont démontrer que le fait de connaître ses petits camarades n’enlève rien à la cruauté de certains. Si dans Hunger Games les tributs ne se connaissaient que par paires, rendant le combat moins « personnel », les élèves de 3ème B se connaissent tous, et depuis parfois plusieurs années. Certains sont même amis, ce qui pousse ces derniers, emplis de compassion, à ne pas vouloir participer à la tuerie, pensant que les autres sont dans le même état d’esprit. Erreur, grossière erreur. La classe regorge de psychopathes en herbe, de jeunes paniqués et de suicidaires. Tous les éléments pour un massacre en bonne et due forme. Et c’est ce à quoi va assister le lecteur, à la mort de chaque élève, l’un après l’autre (ou à plusieurs selon les cas de figure, gloups). Armes blanches, armes à feu, grenades et autres cadeaux du même genre sont distribués aux élèves au départ du jeu, histoire d’offrir au lecteur un large panel des façons de mourir. Jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un élève survivant…
Ce livre est vraiment très fort, très dur, parfois la violence est limite supportable et j’ai dû reprendre mon souffle à plusieurs reprises. Il n’en reste pas moins que Battle Royale est un incontournable de la littérature japonaise, et de la littérature en général.

5 commentaires:

  1. J'ai eu l'occasion de lire Battle Royale en manga et... Quel choc ! Je n'ai entendu que du bien du roman aussi et j'envisageais de le lire. Ton avis me conforte un peu plus dans cette décision. Si tu apprécies les mangas et/ou que tu souhaites découvrir Battle Royale sous cet angle, je t'y encourage de tout coeur =)

    Bonne continuation pour ton blog et tes lectures !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a combien de tomes ? Ça me branche bien ^^

      Supprimer
  2. Maintenant que tu as vu le film, que peux-tu dire sur les deux versions : le film est-il radicalement différent ? Et, by the way, le manga m'intéresse bien aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben le livre est plus intense, plus grave, plus sérieux. Il va plus dans le détail des personnalités de chacun. Le film est plus un étalage de violence, sans que les personnages soient approfondis. Il y a un côté aussi ... je sais pas trop comment expliquer ... "bouffonesque" pour certaines scènes, ce qui m'a dérangée. Et puis la fin est expédiée, moins complexe et dense.. ouais, je suis déçue. Pris indépendamment peut-être que ça passe mieux, mais ayant vu le film 2 jours après avoir terminé le bouquin, ça ne m'a pas plu.

      Supprimer
  3. Je suis totalement d'accord sur ton avis. C'est très violent et très graphique et pourtant le roman a un côté très incontournable.
    Chaton m'a télécharger le film il y a quelques mois et on a bien apprécié mais ça faisait un moment que j'avais lu le livre. J'ai ainsi peu comparé et plus savouré.
    Ceci dit la fin du film m'a déçu à côté de la fin du livre que j'avais vraiment aimé.

    RépondreSupprimer