jeudi 2 mai 2013

Ladainian Abernaker #1 - Vampire blues, Lydie Blaizot


Résumé :

Ladainian Abernaker est un très vieux vampire, aigri et inadapté à la vie moderne. Sa seule passion : le blues. Son seul ami : Ezequiel, un corbeau. Tout naturellement, il vit à Chicago, une ville qu’il a vu naître, grandir et prospérer. Réfugié dans son bar à musique, le Willie’s, il traverse les années avec cette seule obsession : faire perdurer le blues de Chicago, cette sonorité si particulière qui, à elle seule, apaise son esprit torturé. Le monde extérieur n’est là que pour lui permettre de satisfaire cette idée fixe, il n’a aucun autre intérêt à ses yeux. Ainsi, il exerce la douce activité de tueur à gages afin de gagner l’argent nécessaire à sa marotte.

Une saga dédiée à un vampire atypique, une ambiance inspirée des films noirs, des épisodes indépendants… N’hésitez pas à découvrir  l’univers de Ladainian !

Épisode 1 — Vampire Blues :

Ladainian vit un cauchemar : son joueur de saxophone vient de mourir de manière brutale. Afin de compléter son orchestre désormais orphelin, il auditionne un jeune garçon prénommé Paul. Le gamin, très doué, éveille aussitôt son intérêt. Mais son père, un patron de tripot, n’entend pas laisser son fils devenir musicien professionnel. Pour le vampire mélomane, il devient alors un ennemi à abattre.


Avis :

Lydie Blaizot propose avec Ladainian Abernaker une nouvelle saga à épisodes, avec pour particularité que chaque nouvelle peut se lire indépendamment des autres, le tout ne formant pas une intrigue unique.

Ladainian Abernaker est un vieux vampire misanthrope fan de blues. On dit que la musique adoucit les mœurs, mais ça ne doit pas fonctionner avec les vampires, celui-ci étant pour le moins aigri et peu avenant. Ayant trouvé un saxophoniste digne de ce nom pour remplacer le sien, trop tôt disparu, Ladainian voit dans le père du jeune homme, une crapule, une menace susceptible de lui mettre des bâtons dans les roues. Peu enclin aux concessions et bien décidé à ne pas laisser un élément extérieur lui gâcher son plaisir, le vampire se met en tête de régler ce problème…

Ladainian est loin d’être un gentil vampire, loin d’être séduisant, et pourtant je l’ai beaucoup apprécié. Sa façon d’envisager un problème et surtout sa solution, sans état d’âme ni remord est très « rafraîchissante » (ras-le-bol des vampires tourmentés), et je suis cliente de ce type de personnage pourtant peu sympathique de prime abord. La narration ne m’a pas déçue, Lydie Blaizot offre un récit de qualité, bien construit malgré le format court, posant le décor et proposant une intrigue qui tient la route.
Vampire Blues est une bonne entrée en matière, maintenant je veux la suite !



2 commentaires:

  1. Moi aussi je veux la suite !!!

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait le genre de nouvelles qui m'intrigue car elle semble originale !

    RépondreSupprimer