mardi 29 novembre 2016

Need, Joelle Charbonneau

Résumé :

Les adolescents du lycée de Nottawa se réunissent tous sur NEED, un nouveau réseau social qui leur promet de répondre à leurs besoins sous couvert d’un total anonymat, quels que soient ces besoins… et quelles qu’en soient les conséquences. Car, c’est bien connu, on n’a rien sans rien. Et si au départ la contrepartie semble dérisoire, il y a bientôt des morts dans la petite communauté…


Avis :

Un nouveau réseau social fait son apparition au lycée de Nottawa : NEED. Le principe est simple, vous exprimez ce dont vous avez besoin et le site vous l’offre. Moyennant un petit service, comme inviter des amis sur le réseau, au départ, puis effectuer des missions comme une livraison ou noter quelque chose. Rien de bien méchant a priori, mais, peu à peu, de ces actes découlent de fâcheuses conséquences…

NEED fait furieusement à Addict de Jeanne Ryan (mon avis ici) avec son système de réseau social et de missions à effectuer. Heureusement, le roman de Joelle Charbonneau m’a davantage plu, mieux construit et plus intéressant. L’auteur aborde ici la dangerosité des réseaux sociaux et la naïveté de certains adolescents qui, pour obtenir ce qu’ils veulent, sont prêts à tout, sans réfléchir. Ici, le plus inquiétant, c’est le réalisme du propos. Chaque mission semble anodine et personne ne va chercher plus loin, symptomatique de notre société qui veut tout, tout de suite. Dans la réalité, je suis sûre qu’un réseau comme NEED fonctionnerait à la perfection, ce qui est assez flippant quand on voit les comportements qui peuvent émerger. L’intrigue est dynamique et réserve son lot de surprises, même si la fin se devine assez rapidement. Les personnages sont attachants, parfois un peu agaçants par leur manque d’esprit critique, mais le lecteur arrive facilement à les comprendre, Kaylee principalement puisque ses motivations ne sont pas futiles, contrairement à celles des autres lycéens. L’ensemble se lit rapidement et on passe un bon moment non exempt de réflexion.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire