lundi 30 janvier 2017

Je m'appelle Lumikki T1 - Rouge comme le sang, Salla Simukka

Résumé :

« Il était une fois une fille qui apprit à avoir peur. Les contes de fées ne commencent pas ainsi. Ainsi commencent d’autres histoires, plus sombres. »
Lumikki Anderson a dix-sept ans. Elle vit dans la ville de Tampere, en Finlande, où elle est étudiante en école d’art. Jeune loup solitaire, elle ne se mêle jamais de ce qui ne la regarde pas. Mais cette règle est mise à l’épreuve le jour où elle découvre des billets de banque ruisselants de sang en train de sécher dans le labo photo de l’école. Prise dans un engrenage infernal, Lumikki devra affronter les réseaux mafieux, mais aussi sa propre part d’ombre.


Avis :

Lumikki, Blanche-Neige en finnois, est une adolescente de dix-sept ans assez taciturne. Partie de chez elle pour intégrer un lycée artistique, elle ne s’ouvre que peu aux autres, semblant traîner un passé compliqué dans ses bagages. Quand elle découvre des billets de banque pleins de sang en train de sécher dans le labo photo, sa vie prend un tournant des plus dangereux…

Le roman se veut une réécriture du conte des frères Grimm mais, à part le nom de l’héroïne, j’avoue ne pas trop avoir vu l’intérêt. En revanche, le roman est un thriller young adult à la trame assez classique et un poil prévisible, mais divertissant. Du côté de l’intrigue donc, pas d’originalité, mais cela tient la route. Là où je suis moins convaincue, c’est pour le vocabulaire employé. Le traducteur a sûrement voulu faire « djeuns », mais ça tombe surtout à plat, entre vulgarité et expressions franchement ringardes. Cela a pour effet d’agacer le lecteur et de mettre de la distance avec les personnages. Leur phrasé est énervant et ils en deviennent énervants. Il est très difficile de s’attacher à eux et je suis restée en retrait tout du long. Pourtant, je suis sûre qu’en adaptant le registre de langage, ce roman aurait pu passer de tout juste correct à sympa…


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire