jeudi 16 mars 2017

Le Matin en avait décidé autrement, Salomé Vienne

Résumé :

Éda et Théo avaient tout pour être heureux. Des gamins comme les autres, qui jouaient à se faire peur en se racontant des histoires au pied du grand châtaignier. Un jour pourtant, Éda disparaît sans laisser de traces. Et tout le monde oublia l'arbre, Éda et ses rêves étranges. Tous, sauf Théo... Commence alors pour lui l'expérience du doute, l'adolescence puis l'âge adulte.
Mais de l'autre côté des mondes, prisonnière de la cellule 222 du Centre de tests génétiques de l'Empire, Éda vit encore et lutte, chaque matin, pour un fol espoir : retrouver Théo et lui confier sa dernière histoire, celle de sa survie...



Avis :

Enfants, Théo et Eda jouaient ensemble, heureux. Et puis Eda disparut brusquement et le jeune garçon n'eut plus jamais de ses nouvelles. Arrivé à l'âge adulte, Théo n'a pas oublié sa compagne des jeux d'antan et se met en tête de la retrouver. Mais Eda n'a pas simplement disparu, elle est prisonnière d'un monde dystopique parallèle dont elle n'a de cesse de s'échapper.

Le matin en avait décidé autrement est une dystopie young adult réussie, originale et exigeante, que ce soit dit. Salomé Vienne entremêle deux univers dans son récit, l'un enrichissant l'autre, même si parfois les contours sont un peu flous (mais peut-être est-ce fait exprès pour mieux perdre le lecteur, je ne sais pas). L'auteur brosse les portraits de personnages attachants, certes, mais complexes, notamment Eda qui sort un peu du cliché de la fille forte des dystopies habituelles. Forte elle l'est, c'est certain, mais elle a une fragilité, une part d'innocence qui lui reste chevillée au corps et la rend plus humaine que nombre de ses "consœurs dystopiques". Elle incarne en outre la part de rêve qui est la thématique au centre du roman. La narration est maîtrisée, la plume de Salomé Vienne emporte le lecteur avec elle pour ne le relâcher qu'à la fin, heureux de cette parenthèse littéraire.

2 commentaires:

  1. C'est une histoire pleine de poésie :) Même si j'ai été un peu perdue sur sa forme, l'intrigue reste originale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est un peu déstabilisant au départ, j'étais pas sûre d'avoir bien tout compris au début.

      Supprimer