mardi 11 avril 2017

De l'autre côté de l'île, Allegra Goodman

Résumé :

Sur l'île 365 où tout est régi par la Mère nourricière, Honor veut être comme les autres et s'oppose à la marginalité de ses parents... Une opposition qui va la pousser jusqu'à la trahison.


Avis :

Venus du Nord, Honor et sa famille emménagent sur le rivage de l’île 365. Excentriques et libres penseurs, les parents de Honor ne cadrent pas avec l’ordre établi et essayent d’inculquer cette liberté à leur fille. Mais, scolarisée dans une école officielle, la petite fille finit peu à peu par céder à l’endoctrinement…


Dystopie young adult écologique, De l’autre côté de l’île met en scène une société dictatoriale qui maintient les habitants sous son joug à coup de menace climatique. Sans la Mère nourricière, les humains seraient exposés à la nature et ses caprices, ses épisodes violents. Pour les protéger, elle a commencé la construction d’un dôme qui les isole de l’extérieur. Pourtant, il reste des personnes qui croient au retour de la nature et au laisser-faire. Le roman met en lumière la difficulté d’être différents dans une société normée. La petite Honor va se retourner contre ses parents, dans le but bien compréhensible d’être « comme les autres ». L’auteur développe des thèmes très actuels tels que l’écologie, le sentiment d’appartenance ou l’amour filial. L’ensemble est prenant, le livre se dévore même si la fin patine un peu, bien trop rapide par rapport au soin apporté pour expliquer la complexité du système. Néanmoins, je vous en recommande la lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire