mercredi 4 octobre 2017

Dark Net, Benjamin Percy

Résumé :

Sous les fondations du réseau, un second Internet palpite : un eldorado sulfureux où rien n'est interdit et où tout – drogues, armes à feu, instructions terroristes – peut être trouvé. Son nom ? Le Dark Net. Mais aujourd'hui, en ces profondeurs, des forces obscures se rassemblent. Des démons, qui projettent de " hacker " les esprits des utilisateurs et de les transformer en tueurs psychotiques.
Pour leur faire face, quatre héros malgré eux, que rien ne destinait à se rencontrer : Hannah, une jeune aveugle de 12 ans ayant récemment recouvré la vue (mais pas seulement) grâce à une prothèse futuriste ; Mike Juniper, un ancien évangéliste au trouble passé qui veille, dans son refuge pour sans-abri, sur un ahurissant arsenal d'armes à feu ; Sarin, sa vieille amie quasi immortelle, engagée dans un combat sans pitié contre les ténèbres ; et Lela, une journaliste technophobe, persuadée d'être tombée sur une histoire que personne ne veut couvrir.
À Portland, Oregon, les portes de l'enfer sont sur le point de s'ouvrir. Hannah et les autres sont-ils prêts ?


Avis :

Une nouvelle fois, un roman atypique chez les éditions Super 8, qui emmène lecteur où il ne s’y attend pas. Là où je pensais trouver un thriller technologique avec une pointe de surnaturel, c’est un roman au fantastique assumé, dans lequel l’aspect technologique n’est qu’un vecteur, qui m’a accueillie. Quatre personnes, qui ne semblent avoir rien en commun, vont lutter, chacun à leur façon pour maintenir un semblant d’équilibre dans notre monde. Ces personnages sont denses, fouillés, avec leur propre histoire et tous attachants. En face d’eux, des entités surnaturelles, mais derrière quelque chose d’extrêmement humain, dans ce que l’humanité a de plus noir. Le roman prend des accents terriblement actuels dans sa folie et la dépendance de nos sociétés modernes aux nouvelles technologies. En cela il pousse aussi à la réflexion sur notre rapport aux réseaux sociaux et la déshumanisation progressive de notre monde.

Dark net est un roman différent, hypnotique et dérangeant à la fois, très tangible dans sa virtualité, ce qui fait sa force. À lire, que vous soyez geek ou pas…

1 commentaire:

  1. Il y un fort côté cyberpunk dans ce résumé, le mélange technologie et fantastique n'est pas original mais trop rare je trouve, un sujet que j'adore, je note donc avec plaisir le nom de ce roman.
    Merci Chani, ou pas haha (surtout pour les sous sous)

    RépondreSupprimer