samedi 14 octobre 2017

Girlhood, Cat Clarke

Résumé :

L'amitié, c'est comme une allumette...... il suffit d'une étincelle pour se brûler les doigts.
J'ai sombré quand ma sœur jumelle est morte, et mes amies m'ont reconstruite, morceau par morceau. Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer.
Jusqu'à ce que débarque cette nouvelle fille...


Avis :

Etudiante en dernière année au lycée, Harper suit une scolarité normale entourée de ses amies, malgré la culpabilité qu’elle porte depuis le décès de sa sœur jumelle, décès dont elle revendique la responsabilité. Le jour où une nouvelle élève, Kirsty, arrive au pensionnat, Harper se sent très vite proche de cette jeune fille avec laquelle elle a beaucoup de points communs. Ses amies s’inquiètent de cette relation qui devient chaque jour un peu plus toxique, mais Harper refuse de voir la réalité.


Une nouvelle fois Cat Clarke dépeint avec talent l’adolescence et ses nombreux troubles comme la culpabilité, le besoin d’être aimé ou les problèmes alimentaires. Elle y ajoute un de ses thèmes récurrents, la manipulation et le poids des apparences. L’ensemble fonctionne bien, le lecteur regarde, impuissant, Harper s’enfoncer dans cette relation trouble et s’interroge sur les réelles motivations de Kirsty. Il faudra dénouer la pelote jusqu’au bout pour obtenir des réponses qui sont finalement peut-être un peu faciles, tout comme la fin trop sucrée à mon goût. Mais l’ensemble se lit d’une traite et les fans de Cat Clarke ne seront pas déçus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire